Foire
Aux Questions

Avantages du digital learning

  • Le digital learning permet notamment :

    • D’apprendre partout et tout le temps ;
    • D’apprendre à utiliser les outils numériques ;
    • De s’adapter à un public hétérogène ;
    • De piloter la formation grâce aux learning analytics.

    Apprendre partout et tout le temps : avec le digital learning, le savoir est présent partout et tout le temps. Il suffit de prendre son smartphone, de poser la question sur un forum ou de chercher sur YouTube pour avoir une réponse.

    Apprendre à utiliser les outils numériques : la maîtrise technique c’est ce qui concerne l’utilisation de l’outil physique, que ce soit un ordinateur, un smartphone ou autre. Installer une application, gérer les notifications, créer un compte, etc. La culture numérique c’est maîtriser les règles d’utilisation. L’exemple classique est celui de la boîte e-mail. On peut savoir se créer un compte e-mail sans pour autant être capable de l’utiliser.

    S’adapter à un public hétérogène : dans un cours frontal en présentiel, il n’y a qu’un seul discours : celui du formateur. Que les apprenants soient experts du sujet ou en pleine découverte, c’est le même PowerPoint et le même exposé pour tout le monde. Avec le digital learning, il peut y avoir autant de parcours que d’apprenants. On peut imaginer des dispositifs où chaque apprenant peut trouver la notion dont il a besoin, au moment où il en a besoin, indépendamment des besoins des autres apprenants.

    Les learning analytics : dans un cours présentiel classique, il est difficile pour le formateur de savoir qui a passé du temps à travailler chez soi, qui a collaboré en travail de groupe, etc. L’introduction du numérique permet d’avoir accès à de nombreuses données : fréquence et durée de connexion, nombre d’essais, évaluation en ligne, partage et interaction sur les réseaux sociaux d’apprentissage, … Une fois ces données collectées, on peut avoir une vision fine de comment se passe l’apprentissage et adapter son dispositif en fonction.

  • Pourquoi vouloir absolument opposer ces deux modes d’enseignement ? Il existe une solution bien plus efficace, celle de les associer. Cela s’appelle le blended learning. Le e-learning permet une pratique distribuée (un peu chaque jour) qui contribue à un meilleur ancrage des savoirs. C’est notamment ce que nous apprennent les Neurosciences. Le présentiel favorise quant à lui la pratique en situation, ce qui aide à l’assimilation des savoir-faire. Dans les deux cas, Le blended learning favorise le travail collaboratif et le partage d’expériences.

  • Il est important de changer cette vision restrictive du e-learning qui le schématise par un apprenant seul devant son ordinateur, qui visionne un support et répond à une série de questions. Le e-learning, c’est aujourd’hui une communauté d’apprenants qui interagissent pour partager leurs savoirs et leurs retours d’expériences. C’est faire partie d’un groupe, d’une classe, d’une promotion, qui apprend avec et par le groupe. Enfin, parce qu’animer la communauté d’apprenants est essentielle et transmettre des compétences pratiques indispensable, l’aspect humain des relations doit toujours être privilégie. Comme par exemple sous forme de mentorat.

  • Créer un apprentissage distanciel ne se limite pas à la simple mise à disposition de contenus sur une plateforme. En effet, si cette méthode d’apprentissage mise effectivement sur une plus grande autonomie de l’apprenant, cela ne veut pas pour autant dire qu’il devra se débrouiller seul : “Rendre autonome ne veut pas dire délaisser”. C’est pourquoi, il dispose des ressources nécessaires à son apprentissage et qu’il est indispensable de s’assurer que cet apprentissage est bien assimilé. C’est notamment le but des exercices et des évaluations pédagogiques mis en place.

    D’autre part, dispenser un apprentissage distanciel ne veut aucunement dire qu’il n’y a aucun contact avec les apprenants, bien au contraire. Les plateformes collaboratives, les classes virtuelles, les réseaux sociaux sécurisés sont autant de moyens permettant d’assurer un suivi et un échange régulier avec eux.

  • Les apprentissages sont plus simples et plus efficaces, dès lors qu’on leur donne du sens et que l’on favorise
    l’ancrage émotionnel. Or, le jeu est un excellent moyen pour faire passer des messages et générer des
    émotions. Par conséquent, ludifier les apprentissages permet à l’apprenant d’apprendre sans réels efforts, en
    mettant à l’épreuve ses connaissances sans risques, et en étant récompensé pour ses bonnes réponses.
    Avec des jeux simples, juste bien scénarisés il est possible de proposer une expérience d’apprentissage
    ludique et efficace. Attention toutefois, le ludique ne doit en aucun cas prendre le pas sur le pédagogique. C’est
    un moyen, ce n’est pas une fin en soi.

Définitions

  • Le blended learning, ou dispositif hybride, est un mélange de digital learning et de présentiel classique.

    C’est le fait d’introduire les outils numériques dans la formation présentielle classique.  Les outils numériques peuvent être utilisés à distance (donner un QCM à faire) ou en présence (faire un QCM interactif en utilisant les smartphones des apprenants). Ils peuvent également être utilisés en synchrone (tout le monde fait le QCM au même moment) ou en asynchrone (les apprenants font chacun le QCM à un moment qu’ils choisissent).

Le digital learning pour tous

  • Tout à fait, de par la taille de votre structure, l’absence de vos collaborateurs pour assister à des formations génère un ralentissement de l’activité, immédiatement préjudiciable. Proposer du digital learning, c’est permettre à vos équipes de se former quand elles le souhaitent, au rythme qui leur convient.

    Un accès plus facile au développement des compétences pour moins de risques de productivité.

  • C’est tout à fait normal, adapter une formation présentielle en apprentissage à distance ou en blended learning, requiert des savoir-faire. Il est tout à fait possible de le faire par soi-même, cela demande toutefois du temps et de l’apprentissage. Si vous avez besoin d’un accompagnement sur la voie de la digitalisation de l’apprentissage, je vous propose d’y travailler ensemble, pour vous permettre d’acquérir les compétences nécessaires au déploiement de vos propres formations digitales.

Quand ?

  • La formation participe à la transformation de l’entreprise. Plus vous vous engagez dans le changement, plus vous augmentez la capacité de votre entreprise et de vos collaborateurs à s’adapter à son environnement.

    Or, depuis plusieurs années, la formation a pris le virage du digital. Plus flexible, plus personnalisable, plus efficace et moins coûteux. Attendre, c’est augmenter la résistance au changement et risquer de prendre du retard sur la concurrence.

Budget

  • Tout va dépendre de votre projet, de vos attentes, du nombre de personnes à former et de vos objectifs opérationnels. Aussi, je vous propose de prendre le temps d’en parler, cela ne vous coûtera rien.

Have a new
project in mind?

Have a new project in mind? Or just to say hi!

Back to top
0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez