Digitaliser
votre formation

Digitaliser la formation ne se limite pas à mettre des contenus sur une plateforme e-learning.
C’est aussi proposer des parcours cohérents qui alternent les différentes méthodes pédagogiques d’apprentissage et suscitent l’engagement.

C’est une aventure humaine et c’est mon job !

Mettre en adéquation les besoins de l’apprenant et les modalités d’apprentissage, pour lui faire vivre une expérience utilisateur efficace.

Avec l’avènement des technologies du numérique, nos modes de vie évoluent de plus en plus rapidement. Nos manières de communiquer, de consommer, de travailler ou de se divertir sont en perpétuels changements. Nous sommes désormais tous « connectés ».

Et parce que former, c’est d’abord savoir s’adapter aux besoins des apprenants, il est désormais indispensable d’intégrer les outils digitaux dans les nouvelles méthodes formatives.
Proposer des apprentissages diversifiés, engageants et personnalisés, voilà les challenges à relever.
Mais attention, penser que le digital learning se résume à mettre des ressources et des activités en ligne est une erreur d’appréciation, voire un dangereux raccourci.
Il est encore fréquent de confondre e-learning et digital learning. Or, si le premier consiste à proposer une
expérience d’apprentissage à distance en ligne, le second, lui, mêle des apprentissages en présence et à distance, en s’appuyant dans les deux cas sur les outils du numérique. Le e-learning n’est donc qu’une des modalités d’apprentissage du digital learning.


Alors comment passer d’une formation dite « classique » en salle, à une expérience d’apprentissage multimodale réussie ?

C’est toute la complexité et l’intérêt de la digitalisation de la formation. Mettre en adéquation les besoins de l’apprenant et les modalités d’apprentissage, pour lui faire vivre une expérience utilisateur efficace.

Pour cela, il faut d’abord couper court à certaine idées reçues :

Non, le digital n’est pas là pour remplacer le formateur

Au contraire, il permet de lui redonner la place qui est la sienne, à savoir, celle de transmettre une expertise par la mise en pratique en situation, le partage d’expérience, la résolution commune de problématique.
Le digital, quant à lui, permet d’enrichir le processus d’apprentissage en aidant à former sur les aspects théoriques et en permettant un accès aux ressources, adapté au rythme de l’apprenant.

Le digital learning ce n’est pas fait pour réduire les coûts de formation.

C’est avant tout un moyen d’améliorer la qualité de l’apprentissage.
Il est important de voir le digital learning comme un moyen permettant de faire évoluer l’actif (ou capital) humain d’une entreprise.
C’est une meilleure méthode formative, qui permet un meilleur réinvestissement des apprentissages en situation professionnelle, pour davantage d’efficacité.

C’est pourquoi, le digital learning doit d’abord être envisagé comme un investissement et qu’il nécessite de l’ingénierie de formation de qualité, des outils performants, des supports adaptés et de l’animation dynamique.

Classe virtuelle : la formation en salle sans les contraintes de déplacements

Grâce à la classe virtuelle, il est désormais possible de proposer des sessions de formation à distance, en reproduisant presque à l’identique, les conditions d’une formation en salle traditionnelle.

Pourquoi faire et dans quel but ?

A vrai dire, les intérêts de la classe virtuelle sont multiples.

Tout d’abord, c’est un outil qui permet de faciliter l’accès à la formation en réduisant significativement le temps de mobilisation des apprenants. La distance devient une donnée sans conséquences.

[ILLUSTRATION] Prenons le cas d’un étudiant basé dans le Sud-Ouest qui souhaite suivre un cursus d’apprentissage uniquement dispensé à en Bretagne. Je vous laisse imaginer la liste des différentes contraintes auxquelles il sera confronté, si la formation ne propose pas d’alternative au présentiel.

Autre intérêt, la classe virtuelle favorise l’échange avec l’enseignant et entre les participants. Car c’est un moment d’interaction, destiné au partage d’expérience, pendant lequel chacun va pouvoir expliquer et commenter des idées, des points de vue, des contenus.

Ensuite, elle est également facile à enregistrer et son contenu peut facilement être séquencé en chapitres, en fonction des sujets abordés. L’apprenant peut ainsi visionner rapidement et autant de fois qu’il le souhaite certaines séquences du cours. Ce qui est plus complexe en salle.

Enfin, sa mise en œuvre, moins onéreuse et bien moins contraignante pour le formateur (location, matériel, pauses, déjeuner, …), en fait un allié indispensable du parfait formateur digital.

Le social learning
ou apprendre avec et par la communauté

Une des grandes tendance en matière de formation réside dans le développement du social learning. Cela consiste à regrouper des apprenants dans un environnement d’apprentissage digital (ou plateforme), dans le but de créer une communauté, qui va pouvoir partager, échanger, commenter des contenus, voire évaluer ses pairs. Ainsi, l’apprenant ne reçoit plus seulement de l’information de la part du formateur, il développe la capacité à interagir avec les différents acteurs de la formation.

Jeunes personnes apprenantes qui échangent par téléphone portable

Mémento

Comment digitaliser votre formation en
8 points

Le digital learning, oui mais pas n’importe
comment !
Voici une checklist des 8 règles à suivre pour réussir la digitalisation de votre formation :

Pourquoi digitaliser une formation ?

Un trou de mémoire, ça arrive ! Vous pouvez revoir les avantages à digitaliser une formation.

Lexique du digital learning

A ce stade, vous avez assimilé ce qu’était le digital learning, pourquoi et comment le mettre en place. Il vous reste une étape bonus : connaître tout le jargon technique !

0 Partages
Partagez
Partagez
Tweetez